Vous êtes ici
Capture d’écran 2017-04-27 à 14.05.38 Karaté 

Karaté : Championnat d’Europe

L’équipe de France de karaté seniors participe du jeudi 4 au dimanche 7 mai aux championnats d’Europe à Kocaeli (Turquie). Première nation européenne l’an passé à Montpellier, les tricolores avaient confirmé au mois d’octobre suivant en se classant au second rang mondial derrière le Japon.  En Turquie, les français défendront leur statut de premier pays européen dans un contexte qui s’annonce bouillant.

SÉLECTION COMBAT

L’équipe de France de Karaté combat sera représentée par 15 karatékas à Kocaeli. Avec dans ses rangs 4 champions d’Europe en titre, dont Lucie Ignace double médaillée d’or (2015 et 2016), la France visera une nouvelle belle performance en Turquie.

thouy

Chez les féminines, les championnes du Monde de Linz, Alexandra Recchia (-50kg) et Emily Thouy (photo ci-dessus / catégorie -55kg), seront particulèrement attendues. La Réunionnaise Lucie Ignace (-61kg), vainqueur il y a deux ans à Istanbul, avait confirmé l’an passé en doublant la mise à la maison. Seconde des derniers mondiaux, Ignace visera donc la passe de trois. En difficulté lors des mondiaux, Alizée Agier (-68kg) et Anne-Laure Florentin (+68kg), ont relevé la tête depuis la première montant sur la plus haute marche à l’Open de Paris et la seconde sur la troisième – avant de s’adjuger toutes les deux le titre national, il y a trois semaines à Orléans.

Le défi majeur des féminines ? Remporter le titre par équipe ! Impérial lors des derniers mondiaux (3 titres mondiaux et 1 médailles d’argent depuis 2010), le quatuor féminin, troisième l’année dernière à Montpellier visera le plus beau des métaux à Kocaeli. L’équipe féminine n’a pas remporté le titre européen depuis 2002 ! Steven Da Costa (-67kg), seul tenant en titre masculin en individuel, sera le fer de lance des combattants. Dans son sillage, Sofiane Agoudjil (-60kg) et Kenji Grillon (-84kg), médaillés de bronze à Linz mais revenus bredouilles de Montpellier, seront de sérieuses chances de médailles. Blessé au nez à Orléans, Salim Bendiab (+84kg) pourrait-être diminué en Turquie, lui qui avait remporté l’année dernière à la même époque sa première médaille européenne en seniors. Enfin, première sélection en inviduel pour Corentin Seguy (-75kg), dans cette catégorie reine, ou le jeune marseillais devra tirer son épingle du jeu face aux cadors.

En équipe, les hommes, champions d’Europe en titre seront également attendus, eux qui s’étaient inclinés en 2015 en finale face à la Turquie avant de prendre leur revanche l’an dernier au même stade de la compétition. La belle à Kocaeli ?

 

SÉLECTION KATA

Ils seront six compétiteurs engagés dans les quatre épreuves kata de ces championnats d’Europe 2017 à Kocaeli. Sandy Scordo et Enzo Montarello seront les représentants français en individuel et les capitaines de route des épreuves par équipes femmes et hommes.

Non sélectionnée au mondiaux à Linz, Sandy Scordo retrouve sa place de titulaire en individuel et visera un premier titre européen, elle qui est double vice-championne du Monde 2012 et 2014. Elle sera notamment opposée à l’espagnole Sandra Sanchez qui l’avait battu l’an dernier en finale à Montpellier. Un nouveau duel en perspective entre les deux meilleures européennes du circuit ? En équipes, Sandy Scordo sera alignée aux côtés des soeurs Bui, Lila et Marie. Elles viseront un premier podium en Turquie.

Enzo

Suite à la retraite du Néo-calédonien Minh Dack, multiple médaillé européen et titulaire indiscutable depuis 2004, Enzo Montarello prend le leadership dans la catégorie. Champion d’Europe espoir en 2015 à Zurich, le Marseillais tentera de se faire une place sur le podium pour son premier Euro senior comme titulaire. S’il s’agira de sa première en individuel, il sera aligné pour la troisième fois en équipe lors d’une compétition continentale, aux côtés de Lucas Jeannot et Ahmed Zemouri. Troisièmes à Istanbul en 2015, le trio masculin avait remporté le titre européen l’an passé à domicile, avant de se classer au second mondial quelques mois plus tard à Linz, derrière les redoutables japonais.

Avec trois médailles au compteur des tricolores l’an passé à Montpellier, nul doute qu’Ayoub Neghliz, le responsable chez les kata, visera un aussi bon bilan en Turquie au début du mois de Mai.

La Fédération Mondiale de Karaté, présente en début de semaine dernière au siège de la FFKDA pour évoquer les prochains Jeux Olympiques de Tokyo 2020, et notamment les modalités de qualification, a officialisé l’attribution du Tournoi de Qualification Olympique à Paris en 2020.La FFKDA organisera ainsi le seul TQO en karaté au premier trimestre 2020, qui permettra d’attribuer trois places dans chaque catégorie de poids.
Avant cela, les athlètes du Monde entier pourront se qualifier, du 1er janvier 2018 au 31 décembre 2019, à travers un ranking mondial, où seront notamment comptabilisés les classements lors des championnats du Monde (Octobre 2018 à Madrid), les championnats continentaux, les karate 1 – Premier League et les Karate 1 – Serie A.

Suivre la compétition : www.evenementsffkarate.fr]www.evenementsffkarate.fr (Live commenté, réactions, photos …)

Prog2 Prog1

(Source : Dossier de presse FFKDA)

Francis N'Gannou peut-il prendre la ceinture de l'UFC ?

Articles similaires

Leave a Comment