Vous êtes ici
Capture d’écran 2016-10-29 à 21.32.29 Karaté 

Chpts du Monde à Linz : 3 or, 1 argent et 3 bronze ce samedi !

La journée avait bien commencé avec les trois premières médailles ce matin (Thouy, Ignace et Grillon), elle se termine en apothéose avec les deux médailles d’or pour Recchia (-50kg) et l’Equipe féminine combat (Agier, Heurtault, Ignace, Recchia). Un peu plus tôt, Sofiane Agoudjil (-60kg) et Steven Da Costa (-67Kg) avait remporté deux très belles médailles de bronze.

 

Alexandra Recchia (-50kg) Monumentale !

La championne d’Europe Alexandra Recchia l’avait annoncé, ce serait sa grande année. Celle des triomphes successifs. En finale des -50kg, elle était opposée à la japonaise Miho Miyahara. Elle rentrait vite dans son combat, marquant le premier point rapidement puis un deuxième. La Japonaise revenait à 2-1. La championne du monde 2012 commençait à se crisper, et prenait 2 pénalités pour sortie. Sentant pointer le risque de disqualification, elle se remobilisait et frappait, avant que la japonaise ne réplique. Un point partout, on était à 4-2. La Japonaise s’infiltrait et revenait à 4-3 ! Mais Recchia ne lâchait rien et allait chercher à quatre secondes de la fin, le point du 5-3. Championne du monde, Recchia semblait intouchable sur ce championnat. Elle avait juste le temps de monter sur le podium pour récupérer sa médaille avant de débuter son autre finale, celle par équipe.

 

Combat par équipes féminines : le triomphe !Au vu de la sérénité affichée par l’équipe la veille en éliminatoires, et du déroulement de la journée des français, on y croyait dur comme fer.Leila Heurtault poursuivait sa démonstration de force de la veille et allait chercher le premier point face à la médaillée mondiale 2014 Rocio Sanchez-Estepa. Celle-ci répliquait et revenait à égalité, avant qu’Heurtault, sereine, en rajoute deux. Le premier point était acquis.C’est Alizée Agier qui s’annonçait ensuite. Le premier point était pour elle. Un peu crispée, elle commençait à reculer et voyait l’espagnole revenir à égalité et même prendre l’avantage 1-2. Agier ne se démobilisait pas et lançait un coup de pied au corps magistral, l’un de ses points forts. Victoire 3-2 pour Agier et 2-0 pour l’Equipe de France ! Ce succès ne pouvait pas leur échapper. Une performance exceptionnelle pour l’équipe féminine qui récupère son titre perdu à Brême (en argent tout de même) ! Et Alexandra Recchia empochait sa deuxième médaille d’or de la journée ! Exceptionnelles !

 

Sofiane Agoudjil (-60kg) et Steven Da Costa (-67kg) complètent la belle moisson françaiseLe visage fermé, Sofiane Agoudjil (-60kg) faisait son entrée sur le tatami face à l’italien Maresca qu’il craignait depuis sa sévère défaite en finale des championnats d’Europe 2015 (0/8). L’italien mettait la pression d’entrée sur le français qui parvenait malgré tout à remiser au poing. Malheureusement, en sortant de l’action Maresca lançait un ura-mawashi pour mener 1/3. Sur l’action suivante, ils prenaient chacun 1 point. Avant qu’Agoudjil, libéré par l’ouverture du score, ne lance un parfait coup de pied au corps. Il revenait au score au meilleur moment (4/4) ! Un finish parfait qui emportait la décision des juges (5/0). Sofiane Agoudjil décroche à 23 ans sa première médaille mondiale.

 

En -67kg, Steven Da Costa affrontait le turc Burak Uygur, un adversaire qu’il connait parfaitement. Il abordait ce combat avec confiance, et lançait un coup de poing qui marquait,celui-du turc également (1/1). À 1’30, le français, pourtant enfermé, s’en sortait en lançant sa technique favorite, un irrésistible ura-mawashi. Il menait 1/4 et n’était pas rattrapé. A 19 ans, Steven Da Costa est en bronze pour ses premiers mondiaux, une victoire au goût un peu amère au vu de son parcours et de son potentiel, avant peut-être une 2nd médaille demain en équipe avec ses deux frères notamment.Un peu plus tôt dans la journée, les français avait enregistré trois médailles : l’Or pour Emily Thouy (-55kg), l’Argent pour Lucie Ignace (-61kg) et le Bronze pour Kenji Grillon (-84kg).

Emilie Thouy

Au classement des médailles, la France est ce soir 2ème, avec 3 médailles d’or, une d’argent et 3 bronze, derrière l’intouchable Japon.

A suivre demain :– 10h00 : EQUIPE COMBAT GARÇONS, pour une médaille de bronze- 11h10 : FATAH SEBBAK (para karaté, fauteuils), pour une médaille de bronze- 12h00 : EQUIPE KATA GARÇONS, FINALE

 

Trois mois après Rio et l’annonce de l’intégration du karaté au programme olympique de Tokyo 2020, ce premier championnat de l’ère olympique pour le karaté enregistre une participation record avec 1024 athlètes venus de 118 nations. Et des compétiteurs surmotivés, avec l’objectif de briller pour décrocher le titre de champion du monde et surtout en ligne de mire de se placer en vue d’une préparation olympique.Les résultats détaillés de la journée sont à retrouver sur le site evenementsffkarate.fr

(Communiqué de presse FFKDA – Crédit photo : Denis Boulanger – FFKDA)

Francis N'Gannou peut-il prendre la ceinture de l'UFC ?

Articles similaires

Leave a Comment