Vous êtes ici
_H8Q2656 Arts Martiaux Phillipins Self défense 

Eduardo Ceniza : L’arnis du diable

Pour la première fois en France et à l’initiative de Fabrice Jolivel l’un de nos grands spécialistes du Balintawak, le grand Master Eduardo « Boy » Ceniza a dispensé un stage de Baraw Sugbo. L’homme de Cebu aux Philippines nous offre un éclairage sur cette forme de travail au couteau.

Auteurs : Julien Brondani et Fabrice Jolibel

Photos : Johann Vayriot

 

Le Baraw Sugbo est un art de la défense face aux lames courtes développé sur l’île de Cebu par une grande lignée d’Eskrimadors. Edurdo Ceniza est aujourd’hui l’un de ses principaux représentants aux Phillipines et reste en charge de ce véritable trésor insulaire.

_H8Q2656

Maître, comment avez-vous débuté l’apprentissage du Baraw Sugbo ?

Je suis né en 1963 sur l’île de Cebu aux Philippines. Je tire mon savoir de mon père, Gregorio ‘Goyong’ Ceniza qui m’a transmis l’art du Baraw Sugbo. Mon père est l’héritier direct du grand Maître, Venancio ‘Anciong’ Bacon fondateur du Balintawak dans les années 1950 mais également élève de Tatay Isong’ Lorenzo Saavedra, le Maître à l’origine du Baraw Sugbo. Il s’agit donc d’une histoire familiale et pour ma part, j’enseigne le Baraw Sugbo depuis l’âge de trente-six ans.

 

Retrouvez la suite de cet article dans le numéro 423 de Karaté Bushido disponible ici.

Selon vous, quel est le plus efficace pour se défendre

Articles similaires

Leave a Comment