Vous êtes ici
II Arts Martiaux 

Le festival participatif des arts martiaux de Bollène s’agrandit !

Samedi 5 et Dimanche 6 à Bollène, le Festival participatif des arts martiaux a réuni 150 participants autour de plusieurs disciplines à l’initiative de Jean-Christophe Parola, président de l’association STENKA FRANCE.

Pour se distinguer des festivals d’arts martiaux classiques, l’organisateur a décidé de faire un évènement participatif, durant lequel le public est invité à entrer sur le tatami pour pratiquer les disciplines présentées. « L’évènement grandit, tout s’est très bien passé » explique Jean-Christophe Parola « Le public était réceptif aux présentations et plus nombreux que l’année dernière ».

A gauche J-C Parola prend la parole avant une démonstration. A droite Valeriy Maistrovoy, invité d'honneur et maitre de Stenka.
A gauche J-C Parola prend la parole avant une démonstration. A droite Valeriy Maistrovoy, invité d’honneur et maitre de Stenka.

Le but de cet évènement était évidemment d’inciter le public à pratiquer, ou du moins découvrir des sports de combats comme la boxe française, le Jiu Jitsu Brésilien , la boxe anglaise ou encore le judo. Mais Jean-Christophe Parola est instructeur de Stenka et c’est pour mettre sa discipline à l’honneur qu’il a organisé cet évènement. Il explique  » L’idée est d’attirer du monde autour de plusieurs arts martiaux et d’en profiter pour leur expliquer ce qu’est le Stenka ».

Tout au long de l'évènement, le public est invité à participer.
Tout au long de l’évènement, le public est invité à participer.

Le Stenka est un art martial russe encore peu connu en France. Il met l’accent sur les techniques de combats en équipe, les pratiquant forment un « mur » humain qui avance,  recule et se bat comme un seul homme. « Ce sont des techniques que l’on peut voir appliquées par les CRS par exemple » explique t-il.

Au Stenka, les combattants forment un mur et comptent sur la force du nombre
Au Stenka, les combattants forment un mur et comptent sur la force du nombre.

Pour faire la promotion de cette discipline, un grand maitre de Stenka, Valeriy Maistrovoy était l’invité d’honneur de cet évènement. « Le Stenka a beaucoup séduit le public » se félicite J-C Parola  » C’est un sport  peu connu car nous n’avons pas encore la couverture médiatique nécessaire » regrette t-il. Néanmoins, le Stenka semble prendre de l’ampleur et l’an prochain un plus gros contingent de pratiquants russes devraient venir au festival participatif pour continuer de promouvoir cette discipline. « L’an prochain le festival sera reconduit, et même agrandit » affirme dors et déjà Jean Christophe Parola.

Le Stenka puise ses origines dans la tradition russe, et est composé de mouvements simple, inspirés de la nature et des travaux dans les champs. Les Russes disent, « Le Stenka c’est rugueux, c’est rustique, cela marche aussi bien avec les humains que contre les ours ».

Un petit clin d’œil au dossier de notre prochain numéro de Karaté Bushido (Juin 2018) sur les « techniques ancestrales des animaux dans les arts martiaux ». Il sera disponible en kiosque dès le 25 mai prochain. 

Selon vous, quel est le plus efficace pour se défendre

Articles similaires

Leave a Comment