Vous êtes ici
japanese-food-1799408 Nutrition 

L’art du bien manger au Japon

Auteur de l’ouvrage :  » Secrets santé et minceur du Japon « , le Dr Sophie Ortega nous revèle les recettes permettant de comprendre l’extraordinaire longévité des Japonais. Lors d’une conférence qui s’est tenue à Paris fin avril, nous avons en effet pu appréhender une partie de cet Art de vivre qui séduit aujourd’hui de nombreux occidentaux.

Auteur : Julien Brondani – Photos : D.R

japanese-food-1799408
Médecin nutritionniste établie à Paris, le Dr Sophie Ortega a concentré ses récentes études autour de l’alimentation au pays du Soleil-Levant. Interloquée par plusieurs constats : les japonais conservent une ligne svelte avec l’IMC (Indice de masse corporelle) le plus bas des pays industrialisés ; 22 pour les femmes et 24 pour les hommes. En France, la moyenne se situe aux alentours de 24,8 pour les femmes et 24,9 pour les hommes (toutefois parmi les plus minces du Vieux Continent). Mais le Dr s’est surtout interrogée sur la question du mieux vivre car les Japonais vivent surtout plus longtemps en bonne santé. Son étude l’a donc menée au cœur de l’archipel d’où elle a tiré sa propre méthode amincissante baptisée : Paris-Tokyo (disponible dans son ouvrage).

Une base saine
Contrairement aux occidentaux, les Japonais disposent d’une pyramide alimentaire qui repose sur un socle végétal : le nôtre étant composé par des féculents. En effet, les légumes verts et autres herbes aromatiques abondent dans la cuisine nipponne (correction de l’acidité alimentaire, réduction des excès de sucre et sel et faible apport calorique). Le sucre et les fritures sont peu présentent et le riz, céréale reine au Japon remplace généralement le pain. Ensuite, les japonais privilégient un apport protéique issu de la mer à travers les poissons, les crustacés et les algues (source d’oméga-3). La viande est consommée en moindre quantité mais elle demeure d’une qualité exceptionnelle à l’instar du bœuf Wagyu, une variété possédant les mêmes qualités que les poissons gras : peu de cholestérol et riche en oméga-3. Enfin, le thé vert comme source d’hydratation est consommée en abondance. Cette boisson est plébiscitée pour ses agents anti-cancérigènes et sa richesse en antioxydants ou polyphénols.

Retrouvez la suite de cet article dans le numéro 1706 de Karaté Bushido disponible ici

Selon vous, quel est le plus efficace pour se défendre

Articles similaires

Leave a Comment