Vous êtes ici
let Arts Martiaux Birmans 

Le décès d’un grand Maître

Un grand du Lethwei (Boxe Birmane) nous a quitté des suites d’un cancer : le Maître Nilar Win de son nom de naissance, Maung Myint.

 

Après une carrière émérite dans son pays d’origine, Nilar s’installe dans la région parisienne dès le début des années 1990 et entraînera de nombreux champions pour qui il sera un véritable guide.

 

Parmi tous les hommages rendus sur la toile nous retiendrons celui de Patrice Quarteron pour qui le Maître fut une véritable modèle.

 

Il m’a ouvert les portes du gymnase quand je n’avais rien. Il m’a appris des valeurs quand je n’en n’avais pas. Il a donné sans compter. La générosité, l’esprit Benetton, c’est lui qui nous l’a enseigné. Il était Birman et comme tout Birman empreint de philosophie. Un esprit positif dans un pays opprimé. Il m’a ouvert les portes de la boxe lorsque je n’avais rien dans les mains. Il est mort ce matin dans un hôpital. On lui a parlé jusqu’au bout. Car ce qu’il a semé, en d’autres a germé. Il restera de lui tout ce qu’il nous a offert. Comme un vieux tonton qui voyait la bonté là où la plupart ne voit que du noir. Je continuerai à travailler à tout ce que tu attendais, à tout ce que tu espérais, aux valeurs que tu défendais. Les morts ne sont pas morts. Ils vivent en nous.

 

Jesus Vazquuez Rivera un des grands noms du Lethwei a également eu ces mots pour Nilar : « Un ami, un grand homme et un réel champion nous dit adieu mais nous laisse en héritage une conscience et un sourire éternel comme celui des citoyens du Myanmar, son pays d’origine. Bonne route l’Ami.

 

Pour les personnes souhaitant venir en aide à la famille du Maître qui laisse derrière lui deux jeunes enfants et une veuve, une cagnotte a mise en place.

 

https://www.leetchi.com/c/obseques-de-nilar

 

Photos : Facebook

Francis N'Gannou peut-il prendre la ceinture de l'UFC ?

Articles similaires

Leave a Comment