Vous êtes ici
tah Divers 

Le “TAHTEEB » inscrit au Patrimoine Culturel de l’UNESCO

Au bout de cinq ans d’investigation et de campagne, le bâton de combat Egyptien, “TAHTEEB – Jeu du Bâton”, a été inscrit au Patrimoine Intangible de l’UNESCO au cours de l’Assemblée Générale du 30 Novembre 2017 à Addis-Abeba.
 
C’est en Novembre 2011 qu’Adel Boulad, fondateur du Modern Tahtib et basé à Paris dans le 14ème arrondissement, a initié le processus auprès de l’Ambassadeur d’ Egypte à l’UNESCO. Son chemin semé d’embuches et d’obstacles de tout ordre dans les turbulences égyptiennes, a enfin abouti avec succès pour cet art plurimillénaire remarquable.
 
D’abord discipline guerrière, cet art a évolué pour devenir un jeu rural dans les villages le long du Nil. Depuis les années 50 du XXème siècle, il est plus connu comme une sorte de danse folklorique, voué à disparaitre avec l’urbanisation galopante.
 Comment le protéger ?
Avec Modern Tahtib, le bâton de combat Egyptien renoue avec ses racines. Il se développe dans la modernité comme sport, art martial où les principes guerriers deviennent des principes de développement de soi.
En Egypte, c’est une véritable révolution culturelle.
En effet, la forme sportive, structurée et pacifique, permet notamment de le développer dans le monde urbain et de l’ouvrir, enfin, aux femmes.
 
Ces derniers développements dans la modernité ont largement contribué, avec le trajet historique exceptionnel de cet art, au succès de son inscription au Patrimoine Universel.
 
 
 

Francis N'Gannou peut-il prendre la ceinture de l'UFC ?

Articles similaires

Leave a Comment