Vous êtes ici
Karaté 1 ACTUALITES Karaté 

L’équipe de France aux championnats d’Europe de Karaté

L’équipe de France de karaté participera aux 52e championnats d’Europe de karaté.

Du 4 au 7 mai, à Kocaeli (Turquie), les bleus défendront leur titre de meilleur équipe européenne. Après leur seconde place aux mondiaux de Linz (Autriche), en octobre 2016, ils seront attendus de pied ferme.

Au total, 21 combattants ont été sélectionnés par Yann Baillon, le manager des équipes de France. Le sélectionneur a legèrement remanié son équipe par rapport aux mondiaux de Linz. En combat individuel, Corentin Seguy devient titulaire dans la catégorie des -75 kg. Chez les féminines, le même groupe qu’en Autriche a été reconduit (en équipe et en individuel).

La sélection complète :

.SELECTION_EQUIPEFRANCE_EUROKARATE2017

 

Yann Baillon – Manager des équipes de France :

« En cette saison pré sélection olympique, notre regard est déjà tourné vers l’avenir et les qualifications pour Tokyo 2020. Malgré une saison 2015/2016 exceptionnelle et notamment un très beau championnat du Monde, nous devons garder le cap et nous concentrer sur le présent, à savoir un championnat d’Europe en Turquie, qui s’annonce très relevé.

 

Avec les entraîneurs, Ayoub Neghliz, Ludovic Cacheux et Olivier Beaudry, nous avons fait le choix de garder la même ligne de conduite que pour les sélections faites à Montpellier et à Linz, à savoir : faire confiance aux athlètes performants à l’international et a contrario, remettre en sélection les catégories non médaillées. Pour ce faire, nous nous sommes basés sur la saison précédente (Euro à Montpellier), les championnats du Monde, puis la coupe de France et l’Open de Paris. Nous avons poussé les athlètes à se dépasser lors des derniers stages, de façon à les évaluer et ainsi affiner nos choix finaux.

Les championnes du Monde, Alexandra Recchia (-50kg) et Emily Thouy (-55kg), mais également l’équipe féminine combat (Agier, Ignace, Heurtault, Recchia) sont automatiquement reconduites. Finaliste à Linz, Lucie Ignace (-61kg) conserve notre confiance dans cette catégorie, tout comme Sofiane Agoudjil (-60kg) et Kenji Grillon(-84kg), tous les deux médaillés de bronze au dernier mondial. Malgré leur échec en Autriche, Alizée Agier (-68kg), récente vainqueur de l’open de Paris se place logiquement comme la numéro un française, tout comme Anne-Laure Florentin (+68kg), championne d’Europe en titre et vainqueur de la coupe de France 2016, qui confirme son statut chez les lourdes.

Steven Da Costa (-67kg), champion d’Europe, 3ème des Monde et récent vainqueur des Europe espoirs est logiquement reconduit. En -75kg, Logan Da Costa et Corentin Seguy ont été très proches sur tout le début de saison. Corentin se détache légèrement après sa victoire lors de la coupe de France et suite à un bel Open de Paris. Il sera titulaire dans cette catégorie. En lourd, nous reconduisons Salim Bendiab (+84kg), mais nous attendons beaucoup plus de régularité au niveau international, dans une catégorie où les médailles françaises se font rares. Espérons qu’il reproduise sa performance de Montpellier. En ce qui concerne l’équipe masculine, une grande partie a été reconduite par le staff, en y intégrant Julien Caffaro, notamment grâce à un très bel Open de Paris.

 

Au niveau des techniciens, c’est le retour de Sandy Scordo, qui nous a montré à l’open de Paris, qu’elle avait encore des objectifs internationaux. Elle se replace comme la leader en France. Chez les masculins, nous avons choisi de faire confiance à Enzo Montarello, car même s’il est encore jeune, il doit s’aguerrir en individuel et cela passe par ce championnat d’Europe. L’équipe féminine est reconduite, malgré l’échec de Linz. Ayoub Neghliz et moi-même croyons en son potentiel, quant à l’équipe masculine, après sa magnifique saison 2016, nous lui renouvelons logiquement notre confiance. »

Francis N'Gannou peut-il prendre la ceinture de l'UFC ?

Articles similaires

Leave a Comment