Vous êtes ici
IMG_20181012_101624 MMA Sports de contact 

MMA : Poutine félicite Nurmagomedov… et le réprimande !

Ce Mercredi, Vladimir Poutine a eu l’occasion d’accueillir comme il se devait Khabib Nurmagomedov quelques jours après sa victoire à l‘UFC 229 contre Conor McGregor. S’il tenait à le féliciter pour sa performance, il a toutefois tenu à exprimer ses regrets vis à vis de la fin de match réputée chaotique.

IMG_20181012_101624

Il l’avait félicité par téléphone Dimanche dernier, il a tenu à le féliciter pour de vrai cette semaine ! Ce Mercredi, le tsar Vladimir Poutine a accueilli Khabib Nurmagomedov. S’il n’a pas caché sa fierté concernant la victoire du champion actuel de l’UFC 229 catégorie poids légers, il n’en a pas moins oublié les évènements ayant succédé au combat : la bagarre générale ayant éclaté en dehors de l’aire de combat n’a clairement pas été au goût de l’actuel dirigeant de la Russie !

« C’est encore un sport et certaines règles doivent être respectées, non seulement sportives, mais aussi morales », a-t-il déclaré à Nurmagomedov qui, rappelons-le, s’était jeté hors de l’octogone après sa victoire à la T-Mobile Arena de Las Vegas et s’en était pris aux proches de McGregor. Il a par la suite ajouté : « Tu as rempli la mission principale: gagner dignement et de façon convaincante », espérant « que le sport passera avant tout et que tu auras de bonnes relations avec tes adversaires », selon ses dires diffusés à la télévision russe.

Nous savions déjà que le combattant originaire du Daghestan n’avait pas été fier de son comportement et avait présenté des excuses publiques à l’UFC, ajoutant même que son père « lui passera un sacré savon à son retour ». Mais il a tenu une nouvelle fois à se justifier auprès de Poutine :

« Je n’ai pas mal combattu malgré son manque de respect pour mon équipe, pour mes parents, mon pays. Je me suis comporté avec dignité, mais il y a eu des moments où je ne me suis plus contrôlé parce que les provocations ont continué pendant le combat ».

En dépit de tout cela, le président russe a voulu se montrer bienveillant envers son interlocuteur, lui nuançant : « Je vais demander à ton père de ne pas te punir trop sévèrement ». Aussi, il a comparé la Russie à « une grande famille » et a ajouté que « bien sûr, dans une famille, tout arrive ».

L’entrevue complète est disponible et visible en version sous-titrée :

 

Source : radio-canada.ca

Selon vous, quel est le plus efficace pour se défendre

Articles similaires

Leave a Comment