Vous êtes ici
ma Non classé 

Mohamed Ali est mort

Le triple champion du monde de boxe Mohamed Ali s’est éteint vendredi à Phoenix (Arizona) à l’âge de 74 ans.

Il souffrait de problèmes respiratoires depuis jeudi et de la maladie de Parkinson depuis une trentaine d’années.

« Après un combat de 32 ans contre la maladie de Parkinson, Mohamed Ali est décéde à l’âge de 74 ans », a annoncé son porte-parole Bob Gunnell.

 

Issu d’une famille modeste du Kentucky, Cassius Clay de son vrai nom s’est tourné vers la boxe très jeune, à douze ans, après s’être fait voler son vélo. Puis tout va très vite : il remporte en 1959 le tournoi des Golden Gloves, devient champion olympique à Rome l’année suivante, puis champion du monde WBA en 1964 en battant Sonny Liston par KO au 7e round – victoire à peine entachée par des soupçons de fraude.

 

Connu pour annoncer en vers ses victoires avant qu’elles ne se produisent, Cassius Clay se convertit à l’Islam en 1964, devenant officiellement Mohamed Ali. Il choque les Etats-Unis en refusant en 1967 de faire son service militaire et de partir faire la guerre au Vietnam, en raison de ses convictions religieuses.

Ce refus et ses propos sur la guerre créent un véritable fossé avec l’opinion publique américaine qui ne le soutient plus.

 

Emprisonné, déchu de ses titres et interdit de boxer pendant trois ans et demi, il revient sur la scène internationale en 1970 et redevient champion du monde en 1974, réunifiant les titres WBA et WBC lors de sa victoire par KO (8e round) sur George Foreman lors du « combat dans la jungle » à Kinshasa, en République démocratique du Congo.

Il perd son titre aux points face à Leon Spinks le 15 février 1978 mais prend sa revanche le 15 septembre de la même année. 

Il termine sa carrière professionnelle sur une défaite aux points face à Trevor Berbick, le 11 décembre 1981 au Queen Elizabeth Sports Centre de Nassau, dans l’indifférence générale.

 

Les premiers symptômes de la maladie de Parkinson ne tardent pas à apparaître, et lorsqu’il allume la flamme olympique d’Atlanta en 1996, c’est d’une main bien tremblante mais digne.

 

Ce père de 9 enfants (dont la boxeuse Laila Ali) laisse aujourd’hui une famille en deuil, mais c’est bien le monde tout entier qui pleure aujourd’hui son boxeur disparu, « the Greatest ».

 

Francis N'Gannou peut-il prendre la ceinture de l'UFC ?

Loading ... Loading ...

Articles similaires

Leave a Comment