Vous êtes ici
Roger. N-B. Pose Wushu (1 sur 1) Cinéma/TV 

La première chronique de Roger Itier : la 36e chambre de Shaolin

Cette nouvelle rubrique laissera carte blanche à Roger Itier l’un des pionniers du Kung-Fu en France. Cette première chronique nous plonge dans le septième Art et porte le sceau de « La Main de fer », une des oeuvres majeure du cinéma de Hong-Kong. Roger Itier nous dresse ainsi un portrait évolutif des Arts Martiaux chinois en France à travers le cinéma.

36thonline_1024x1024

De tous les films sortis des studios SHAW BROTHERS ; « La 36ème Chambre de Shaolin, le Retour de la 36ème Chambre et Les disciples de la 36ème Chambre », est certainement l’œuvre la plus magistrale. Cette célèbre trilogie pour les cinéphiles avertis mérite que l’on s’y attarde un peu, car outre l’acteur mythique, Gordon LIU qui incarne le moine « San te »  (présent dans le plus contemporain KILL BILL de Quentin TARANTINO), nous avons affaire à une œuvre majeure qui relate la saga héroïque d’un moine de Shaolin à travers son long et pénible apprentissage. Ce film est presque un documentaire romanesque qui deviendra quelques années plus tard la trame des  démonstrations qui nous sont servies avec plus ou moins de brio par les nombreuses troupes de moines qui sillonnent le monde.

1/ Une époque formidable
Lorsque j’entrepris la voie des arts martiaux chinois en 1973, la mort de Bruce LEE plongeait de nombreux fans dans un total désarroi. Nous avions également le sentiment que plus rien ne serait dès lors comme avant. Je fis mes premiers pas dans la pratique du Kung-fu avec l’image de ces héros qui avaient un visage humain mais dotés du pouvoir des dieux. Aussi à mes élèves qui me demandent qui ont été mes premiers maîtres, je réponds non sans malice que ceux-ci s’appellent, Tantao LIANG, Gordon LIU, Billy CHONG, Alexander Fu Sheng et qu’ils proviennent tous de la célèbre école identifiée par le blason bleu avec les initiales or « SB »  qui ne veut pas dire « Shaolin business » (Quoique…) mais désigne les studios des SHAW BROTHERS ! (…)

Pour pouvoir lire la suite de cette chronique, vous pouvez vous procurer le magazine Karaté Bushido ici.

Selon vous, quel est le plus efficace pour se défendre

Articles similaires

Leave a Comment