Vous êtes ici
Capture d’écran 2018-12-12 à 17.26.19 Non classé 

« Stratégies Martiales » d’Alain Deselle en librairies le 9 janvier

Stratégies Martiales d’Alain Deselle (auteur de notre remarquable article dans le Karaté Bushido spécial Bruce Lee de décembre 2018) sortira en librairies le 9 janvier 2019.

Édité par Amphora, il est aussi possible de le commander en ligne sur le site de la maison d’édition en cliquant ici.

 

COUVERTUREA PROPOS DE STRATÉGIES MARTIALES

Voici une étude stratégique et technique exceptionnelle directement applicables à toutes les disciplines de combat produite par un chercheur dans la lignée de Bruce Lee et de Musashi. Enseignant hors-pair, Alain Deselle partage les résultats de 35 années de recherches et expérimentations sur le combat stratégique. Il n’hésite pas à prendre position autant historiquement que martialement afin de partager avec les lecteurs ce qui fait véritablement sens et produit les meilleurs résultats. Comme Le traité des cinq roues de Musashi, son effet porte bien au-delà de la simple dynamique guerrière. Il combine la crédibilité par le geste à l’étude des textes essentiels ou des faits remarquables.

Le plus souvent on oppose le stratège au combattant, le premier étant désigné comme l’homme de la temporisation et du discernement et l’autre comme celui de la fulgurance et de l’éruption. Le combattant stratège serait donc celui qui sait combiner ces deux formes de temporalité.

 

 

INTERVIEW DE L’AUTEUR

Capture d’écran 2018-10-28 à 11.21.06Comment est née l’idée de Stratégies Martiales ?

Depuis 1983, je m’intéresse aux applications de stratégies de combat car à cette époque habitant Hong kong, je combattais en Free-fight, là où les Thaïlandais et les Japonais faisaient régner la terreur. Le niveau de mes adversaires était tel que je devais trouver des moyens de compenser un déficit technique et physique pour éviter de sortir sur une civière. C’était dans les premières rencontres entre l’Est et l’Ouest. L’art de tromper l’adversaire s’est naturellement imposé à moi de façon à réduire le potentiel adverse…pour faire court! J’ai continué de développer ces aptitudes aux USA et je suis devenu Champion de Californie grâce à cette particularité. De retour en Europe, grâce à elle, j’ai pu m’approcher des meilleurs Européens en Kickboxing.

La stratégie est devenue le moteur de mon art personnel. Elle est omniprésente dans mes cours et mes stages car elle apporte de réels pouvoirs.

En 2005 et 2006, je publiais deux livres sur l’art de Bruce Lee, le Jeet kune do (L’épée gantée) avec à l’intérieur un volet sur les stratégies militaires appliquées aux arts martiaux. C’est à cette époque que l’idée de faire un livre spécifique est née.

 

Quel a été le processus d’écriture ?

9 années ont été nécessaires à son écriture. Il renferme 35 années de recherches et d’expérimentations des principes de l’art de la guerre. Je suis parti des principes qui apportent les meilleurs résultats pour vaincre un adversaire ou un agresseur. Le développement de ceux-ci ainsi que les illustrations martiales se présentaient naturellement à moi. Passionné d’histoire, je voulais aussi démontrer que de tous temps des commandants d’armées ont utilisé les mêmes idées avec un brio inégalé. En les révélant, je ne voulais pas seulement étayer mes dires mais aussi leur rendre hommage car ils le firent sous d’intenses pressions, celles de la guerre! Quand un général est capable de vaincre un ennemi 5 fois plus nombreux, il me parait intelligent de s’y intéresser. La mission du livre est de démontrer que ces connaissances sont applicables à nos joutes sportives et nos situations d’agressions.

Stratégies martiales est une étude engagée des plus grands stratèges de l’art guerrier profondément mise en relation avec le sport et la défense.

 

Quel fut le travail historique derrière Stratégies Martiales ?

Capture d’écran 2018-10-28 à 11.24.05

Mes connaissances me permettaient de savoir auprès de quel général je pouvais trouver un type particulier d’action. Par exemple, pour ce qui est d’induire en erreur puis de prendre l’adversaire de vitesse, j’ai pensé à Alexandre le Gd à Gaugamèles; pour tromper psychologiquement, Napoléon s’est imposé d’emblée car il manipule deux armées ennemies et leur fait faire ce qu’il veut à Austerlitz alors qu’il est en infériorité numérique; et pour impressionner, Rommel qui terrorise la 8e armée britannique en Cyrénaïque avec un petit groupe de combattants, etc.

Je voulais que mes récits soient précis et authentiques, c’est pourquoi ils prirent du temps. Pour certaines batailles, je prends position en ne cautionnant pas l’histoire officielle. Par exemple, la bataille d’Alésia, celle de Little Bighorn, ou encore la mort du Baron rouge (Richthofen).

 

 

 

Capture d’écran 2018-12-12 à 17.26.19

S’agit-il d’un ouvrage pratique pour tous ?

Tout à fait ! Les principes étudiés sont basés sur le comportement humain donc ils sont profitables autant à une femme qui sort seule le soir qu’à un combattant d’UFC. Ce sont aussi mes conclusions et mes outils pour sortir vainqueur d’un combat déséquilibré (sport et rue). L’ouvrage est conçu pour répondre aux sportifs certes, mais aussi au public le plus large de même qu’aux coach.

J’ajouterai que je l’ai voulu vibrant, basé sur du vécu et des résultats éprouvés. Le lecteur d’aujourd’hui est envahi d’informations vides de sens et exemptes de vie. Je crois qu’il recherche de plus en plus de parcours atypiques, d’histoires vécues, à travers lesquelles il se reconnait ou se prend à rêver. J’ai trouvé cela auprès de Musashi et de Bruce Lee. C’est ce qui les rend passionnants tout en restant profondément humains.

 

Stratégies Martiales en chiffres, cela donne quoi ?

464 pages, 233 illustrations, 40 commandants, 80 batailles, 53 cartes, 120 principes de guerre et 200 citations.

Selon vous, est-ce bien que la compétition de MMA soit autorisée en France ?

Articles similaires

Leave a Comment