Vous êtes ici
144_1965_sugata-Yano_ Cinéma/TV Multimédia 

Kurosawa : Judo Saga

La sortie du livre événement « Akira Kurosawa, les films historiques » centré sur les films d’action du maître, nous permet de remettre en lumière sa toute première œuvre, « La légende du grand Judo », inspiré par la vie de Jigoro Kano. Le dynamisme des images, la puissance narrative, les trouvailles de mise en scène comme l’utilisation du ralenti pour terminer une action, révolutionnèrent à jamais les représentation des arts martiaux au cinéma.

Auteur : Christophe Champclaux

Photos : Collection Christophe Champclaux © 1943 et 1965 Toho Co. Ltd

144_1965_sugata-Yano_

Akira Kurosawa n’a pas inventé le cinéma d’arts martiaux déjà très populaires en Chine comme au Japon à l’époque du muet. Lorsqu’il réalise en 1942 à l’âge de 32 ans « La Légende du grand Judo », il impose pourtant une double rupture qui va marquer l’histoire du cinéma. Il va d’abord abandonner les héros sabreurs – rônins et samouraïs – du chambara pour s’intéresser pour la première fis sur un écran asiatique à un art de combat à mains nues, en l’occurrence le Judo. Par son génie émotionnel et graphique il va porter ses scènes d’affrontements et de tournois à un tel niveau de réussite que l’on trouvera encore la trace de ses trouvailles de mise en scène, bien des décennies plus tard, dans des classiques du genre tels que « La Fureur de vaincre » (1972) et « Bloodsport » (1988).

Retrouvez la suite de cet article dans le numéro 1802 de Karaté Bushido disponible ici.

Selon vous, quel est le plus efficace pour se défendre

Articles similaires

Leave a Comment