Vous êtes ici

MUAY-THAÏ : Morgan Adrar, l’homme d’Annecy

À trente printemps, Morgan Adrar s’est fait un nom sur les rings grâce à son style spectaculaire et sa fougue dans les poings. Habitué des grands rendez-vous, l’élève de Christian Lecomte-Pitaressi est toujours prêt à relever le moindre défi. Morgan est un garçon entier qui vit et respire Muay-Thaï.

Auteur et photos : Julien Brondani

JBR_5520

Morgan débute par le Karaté Shotokan qu’il pratique de sept à onze ans puis s’initie au Wing Chun durant l’adolescence. Après une pause martiale de cinq années au profit du break-dance, le jeune homme découvre le Muay-Thaï à dix-neuf ans avec Cedric Piellard. La seconde année il évolue sous la coupe de M. Christian Lecomte-Pitarresi qui est toujours son entraîneur à l’heure actuelle. Comme un père il apprend à Morgan, le respect, la rigueur et l’hygiène de vie, des qualités nécessaires afin de mener à bien une carrière professionnelle.

 

Pourquoi as-tu accroché avec le Muay-Thaï ?

J’aimais beaucoup le Karaté mais j’étais frustré par le manque de contact. En Wing Chun j’éprouvais plus de plaisir mais le Muay-Thaï a été une véritable révélation. J’ai découvert une boxe ultra-complète avec des techniques de coudes, genoux et du corps-à-corps. Puis le Muay en plus d’être spectaculaire possède une véritable culture et ses propres codes.

 

Retrouvez la suite de cet article dans le numéro 423 de Karaté Bushido disponible ici.

Selon vous, quel est le plus efficace pour se défendre

Articles similaires

Leave a Comment